Un avocat gilet jaune raconte

« Aujourd’hui nous ne sommes plus en démocratie et je pense que la France n’a de République que le nom » : Tel est le constat de Françoise Cotta, un grand avocat pénaliste hors du commun qui enfile son gilet jaune tous les samedis.

Extraits d’une interview à retrouver sur Europe 1, avec Patrick Cohen dans son émission «  C’est arrivé demain » du 27 janvier 2019 :

Patrick COHEN : « Françoise COTTA, avocate engagée, vous étiez dehors hier sur un rond-point ? »

Françoise COTTA : « Tous les samedis, je revêts mon gilet jaune. D’ailleurs je pense que nos robes devraient être jaune par les temps qui courent. La robe noire, le gilet jaune, la robe jaune, le gilet noire. »

Patrick COHEN : « Vous vous êtes engagée dès le mouvement ? »

Françoise COTTA : « Oui, tout à fait. »

Patrick COHEN : « Qu’est-ce qui vous a décidé ? »

Françoise COTTA : « Ce qui m’a décidé c’est que, depuis que je suis enfant, je suis absolument meurtrie, au sens réel du terme, par l’injustice sociale et par la pauvreté. Et je considère que je n’ai pas réussi ma vie parce que je croyais à l’age de dix huit ans que je changerais le monde avec les autres et que nous n’avons pas changé le monde, donc je ne vais pas rater cette étape. »

Patrick COHEN : « Et donc, vous retrouvez les mêmes personnes depuis novembre ? »

Françoise COTTA : « Oui, tout à fait, sur un rond-point de mon village… et on se retrouve effectivement tous les samedis »

Patrick COHEN : « Qu’est-ce que vous souhaitez à ce pays et sur quoi doit déboucher ce mouvement des gilets jaunes ? »

Françoise COTTA : « Je ne suis pas donneuse de leçons et je ne suis pas politologue. Donc, ce n’est pas moi qui dois vous dire ce que la France va devenir. En tout cas, rompre avec ce système politique, rompre avec cette constitution c’est certain. Pour moi, ce qui m’inquiète le plus, c’est qu’aujourd’hui nous ne sommes plus en démocratie et je pense que la France n’a de République que le nom. Il y a une grande dérive depuis un certain nombre d’années. Le terrorisme nous en a fourni un très sérieux coup dans les principes. Et c’est vrai que je suis très inquiète. »

Patrick COHEN : « Françoise COTTA, merci beaucoup. « La robe noire » une grande avocate pénaliste raconte. Çà paraît chez Fayard et c’est une plongée fascinante, très intéressante, dans l’univers judiciaire et l’univers pénal. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :