1 – La mise en scène de l’Avocat – Avant-propos

Le fond de commerce de l’Avocat

Les principales escroqueries au jugement, parfois d’incroyables bouffonneries, me coûtent la vie et le portefeuille familial !!!

La mise en scène est incluse et maintenue depuis le référé de juillet 2013. Elle est reprise en partie dans tous les nombreux jugements afin de me condamner :

1 – Les stupides interdictions de passer

L’Avocat force le référé par cet incroyable et stupide mensonge qu’il écrit inlassablement depuis 2013, nous sommes en 2017 : j’interdis à ses clients l’accès à leur maison et leur jardin !!!

2 L’odieuse invention des personnages

L’Avocat invente un handicape physique à ses personnages pour obtenir des droits immobiliers. Les voisins éducateurs thérapeutiques et les voisins en fauteuil roulant n’existent pas. Ces tromperies sont écrites une centaine de fois dans les dossiers. Depuis 2013, ses personnages ne pourront pas accéder ni à la maison, ni au jardin !!! Cette odieuse et stupide tromperie à la roumaine fonctionnera évidemment à merveille !!!

3 – La maison coupée en deux pendant la procédure

Une supercherie fondamentale dans les jugements : en 1996, les voisins achètent une maison avec six pièces et trois accès à la voie publique. Pour revendiquer un droit de passage imaginaire et pendant la procédure, la maison des voisins est coupée en deux ; elle devient un deux-pièces enclavé où vivent six adultes. L’Avocat écrira que ses clients n’ont pas d’autre choix que de passer chez moi pour accéder à leur maison secondaire !!!

4 – L’invention du droit de passage dans mon logement

Il faire croire à une dizaine de magistrats, et obtient, un droit d’accès au jardin de ses clients en passant par mon logement ( parcelles 1699 et 423 en totalité ) !!! Ce droit sera revendiqué des dizaines de fois.

5 – La stupide invention de l’accès de la cour des voisins en franchissant une clôture de la parcelle 1745

Cette invention a été créée par l’Avocat au cours des jugements bien que cette parcelle soit hors litige avec les voisins et qu’elle ne soit pas incluse dans le premier jugement en référé de cette affaire !!!

6 – L’invention d’un droit de passage le long de mon logement

Aucun droit n’a JAMAIS été justifié.

7 – En 2015, rajout d’un droit de passage dans l’emplacement exact d’un caniveau

Cette stupidité servira a empêcher l’affaire d’être jugée en cassation !!!

8 – En 2015-2016, l’invention d’un chemin communal

L’Avocat fait croire à un plan cadastral imaginaire pour alimenter sa fiction en ajoutant un chemin communal sur ma parcelle !!!

* * *

TOUS les jugements, les écrits de magistrats, témoignent de ces tromperies qui sont d’incontestables escroqueries au jugement.

Une série d’articles va reprendre chacune de ces escroqueries dans la catégorie : « La mise en scène de l’Avocat »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :