Une partie de la mise en scène

En juillet 2013, lors du premier jugement en référé, je n’avais pas d’avocat. Ma défense consistait en un dossier d’une cinquantaine de pages avec les photos des lieux et des personnages pour justifier les faits réels. J’ai remis personnellement ce dossier à l’Avocat bien avant l’audience. Un second exemplaire a été remis au juge.

L’avocat maintiendra inlassablement sa fiction pendant des années. En septembre 2015, de nouveau, je reprenais seul ma défense pour dénoncer enfin le tabou des mensonges de l’Avocat. Froidement, celui-ci récita son chapelet de mensonges allant jusqu’à nier ses propres écritures !!! Un dossier de ma défense a été remis au juge et à l’Avocat… La suite de ce jugement a lieu le 10 janvier 2017 à la Cour d’appel de Poitiers, l’Avocat n’ayant pas eu la reconnaissance attendue de sa prestation.

1 – L’odieuse invention des personnages

Les voisins éducateurs thérapeutiques et les voisins en fauteuil roulant n’existent pas. Ces tromperies sont écrites une centaine de fois dans les dossiers. L’Avocat invente un handicape physique de ses personnages pour obtenir des droits immobiliers. Depuis 2013, ses personnages ne pourront pas accéder ni à la maison, ni au jardin !!! Cette odieuse et stupide tromperie à la roumaine fonctionnera évidemment à merveille !!!

2 – Une supercherie fondamentale des jugements

La maison des voisins est achetée avec six pièces et trois accès à la voie publique*. Pendant la procédure, la maison des voisins est coupée en deux, elle devient un deux-pièces enclavé où vivent six adultes.

 ( * Pour revendiquer un droit de passage imaginaire, l’Avocat écrira dans sa requête que ses clients n’ont pas d’autre choix que de passer chez moi pour accéder à leur maison secondaire !!! )

3 – L’invention du droit de passage dans mon logement

L’Avocat n’a pas la preuve écrite de l’existence d’un DROIT dans son dossier. Il va donc faire croire à une dizaine de magistrats, et obtenir, un droit d’accès au jardin de ses clients en passant par mon logement !!! Cette impensable duperie sera publiée en totalité en 2017.

4 – Le professionnalisme des huissiers des voisins

D’après les constats d’huissier, les voisins définissent eux-mêmes l’emplacement des lieux de passage imaginaires, les changeant en cours de jugement.

Leurs TROIS huissiers successifs valideront les délires de leurs clients en ajoutant leurs propres tromperies tel que de fausses représentations graphiques, des photos déformant les angles et les dimensions, inventant un nouveau plan cadastral et surtout le non-respect du mandat annoncé dans les procès-verbaux de constat, c’est-à-dire le relevé des interdictions réelles de passer. C’est ainsi qu’ils ont fait écrire aux magistrats pour me condamner, que la cour des voisins se fait en franchissant une clôture fixe, clôture implantée par leurs clients !!!

L’Avocat fera valider de nombreuses tromperies issues des constats par les magistrats en les adaptant à sa fiction et en rajoutant ses propres tromperies.

* * *

 

Sur cette première affaire viendra se greffer l’affaire de mon compteur d’eau dont les voisins m’interdissent l’accès depuis plus de trois ans. L’analyse de cette affaire est imaginée à partir des documents de la première affaire*, d’où le stupide motif de ma condamnation en appel repris dans la fiction de l’Avocat !!!

( * ces documents mensongers, fournis par l’Avocat,  n’avaient rien à voir avec l’affaire à juger !!! L’escroquerie au jugement est ainsi caractérisée par les écrits des magistrats. )

Vu du côté du monde de la société civile, les escroqueries au jugement, c’est-à-dire les moyens utilisés pour tromper les magistrats, sont innombrables.

* * *

 avocat-menteur-143

Avertissement : L’existence de l’avocat-menteur est un réel tabou pour le Public. Or, au sein de la profession, une catégorie des avocats de France revendique le droit au mensonge. Pour éviter tout malentendu, l’avocat de la partie adverse sera donc nommé dans ce blog l’Avocat. Il est le scénariste d’une véritable fiction dont il jouera le rôle principal. Ce sont ses paroles, ses écrits, sa connaissance du dossier et de la loi qui vont caractériser son professionnalisme d’auxiliaire de justice, d’Homme de loi. Le nom des individus n’a aucun intérêt d’être présent dans ce blog qui n’est qu’un constat d’une justice d’un autre Monde, un Monde qui n’est pas celui de ma République des Droits de l’Homme et du Citoyen.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :